Qui suis-je?

Mon itinéraire est celui d'un enfant sorti de la polyarthrite devenu naturopathe et herboriste.


En 1987, j'ai 10 ans lorsqu'on me diagnostique une polyarthrite rhumatoïde juvénile, maladie auto-immune à l'évolution défavorable quasi-assurée à l'époque.

Devant l'échec mais aussi les effets secondaires des traitements classiques, mes parents décidaient de se tourner vers les thérapies alternatives : médecine traditionnelle chinoise, soins énergétiques, modification de l'alimentation...

En quelques mois, la maladie s'estompa jusqu'à disparaître; à la plus grande stupéfaction des médecins rhumatologues qui me suivaient.
Rémission, guérison qui a toujours cours depuis 1990.

Depuis, je n'ai eu eu de cesse de m'interroger sur le monde des thérapies.

Si l'énergétique et la diététique avaient autorisé ma guérison c'est que la vérité se situait peut-être ailleurs que dans le « tout allopathique ».


C'est à l'occasion d'une prise de conscience personnelle et d'une reconversion professionnelle que je décidai de franchir le pas en me consacrant intégralement à l'étude de la naturopathie.

Mon choix se porta sur le CENA, l'école de Robert Masson, car la qualité et la simplicité toute en pertinence de ses ouvrages m'avaient particulièrement interpellé. 

Il m'enseignera l'importance cruciale de la nutrition dans le maintien d'une bonne santé mais aussi les innombrables et merveilleux remèdes que la Nature a mis à notre disposition.


Je découvre, par la suite, avec Alain de Luzan, la référence française en géobiologie scientifique, l'impact du lieu de vie et des champs électro-magnétiques sur notre santé.


Puis avec le Dr Olivier Soulier, acupuncteur et médecin homéopathe, j'apprends à déchiffrer la dimension psycho-émotionnelle de la maladie, à en décoder les symptômes et donc à accéder à la compréhension des processus de maladie et de guérison.


​​​​​​​C'est au travers de cette vision holistique de l'être humain que je me propose d'accompagner les clients que je reçois en cabinet et en officine depuis plusieurs années.


​​​​​La polyarthrite de par son caractère auto-immun n'échappe pas à cette vision; bien au contraire...

Courrier attestant du rhumatisme inflammatoire B27 (terme générique donné à l'époque à la polyarthrite rhumatoïde) dont j'étais affecté.

 

Courrier attestant de la rémission de la maladie

©2019 by Sortirdelapolyarthrite. Proudly created with Wix.com