Rechercher

Les médecines naturelles fonctionnent et c'est même prouvé scientifiquement!

Vous l'aurez compris, je ne suis pas vraiment ce qu'on appelle un adepte des médicaments chimiques. J'ai même fait de la naturopathie ma profession et de la phytothérapie ma spécialité en exerçant en herboristerie. Néanmoins, j'ai bien souvent du y avoir recours dans ma vie (principalement lorsque j'étais enfant) et il faut rendre à la médecine chimique ce qui lui appartient ; à savoir sa capacité à pouvoir apporter une AIDE rapide et souvent efficace dans des situations d'urgence vitale. En cas de propagation d'une bactérie très agressive mettant en danger l'organisme, il va de soi que la prise d'un antibiotique bien ciblé sera d'une précieuse aide voire d'une nécessité absolue. Dans un diabète de type 1, l'incapacité du corps à produire l'insuline suffisante ne laisse pas d'autre choix que de lui fournir par injection cette insuline vitale à la survie. Je ne m'étendrai pas non plus sur les avancées prodigieuses autorisées désormais par la chirurgie. Bref, les exemples ne manquent pas...

Toutefois, on ne peut réduire l'apparition d'un trouble de santé à sa seule dimension symptomatique. Son apparition est bien souvent la conséquence finale, l'ultime étape d'un enchaînement de mauvais traitements et d'agressions subis par l'organisme. Ces agressions peuvent être d'origine microbienne ou virale mais aussi environnementale, alimentaire et émotionnelle. En effet, contrairement à cette curieuse idée reçue, on ne développe pas des maladies sans raison et sûrement pas par la simple opération du (mal)Saint-esprit ! On comprend donc vite que si les médicaments chimiques peuvent être utiles voire indispensables dans des agressions d'origine bactérienne (même si c'est de moins en moins vrai en raison de la résistance croissante aux antibiotiques...), dans TOUTES les autres agressions le recours à des méthodes alternatives devrait être privilégié. Pour 2 raisons : -parce que CA MARCHE -parce que c'est dénué d'effets secondaires si le thérapeute est compétent Saviez-vous que Louis Pasteur, peu avant sa mort, déclara : « Béchamp avait raison, Le microbe n'est rien, le terrain est tout » Sacré aveu !

Or, c'est à ce fameux « terrain » que viennent s'intéresser les naturopathes.


Saviez-vous également que tous les médecins, au sortir de leurs études, prêtent serment à un très vieux monsieur : HIPPOCRATE. Hippocrate était un médecin et philosophe grec considéré comme le père de la médecine. On lui attribue 2 phrases : « « Face aux maladies, avoir deux choses à l'esprit : faire du bien, ou au moins ne pas faire de mal », le fameux « Primum non nocere » « Que l'alimentation soit ton médicament »

Je ne rentrerai pas dans le débat d'historiens sur l'authenticité de ces écrits mais il est tout de même assez cocasse de constater que chaque médecin accepte de prêter serment à l'auteur de ces phrases quand on sait combien l'alimentation est quasiment OCCULTEE des programmes à la Faculté de Médecine (des amis médecins m'ont évoqué le chiffre d'une dizaine d'heures au cours de leurs cursus intégral universitaire de 10 ans mais cela reste à vérifier) et que des médicaments prescrits au long cours ont TOUS sans exception des effets secondaires sur le court, moyen ou long terme. Pour rappel, la nutrition est bien souvent enseignée à hauteur de centaines d'heures dans les écoles privées sérieuses de naturopathie.

Alors, vous me direz : « mais qu'est-ce qui me prouve que vos médecines naturelles fonctionnent » ?

Eh bien j'y viens. Sachez déjà que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) considère la naturopathie comme la 3ème médecine traditionnelle mondiale avec :

- la médecine traditionnelle chinoise - la médecine ayurvédique Le parlement européen la reconnaît comme une « réelle médecine non-conventionnelle » et elle est parfaitement encadrée dans de nombreux pays comme l'Allemagne (où ces thérapeutes dénommés Heilpratiker travaillent main dans la main avec les médecins), Grande Bretagne, Portugal. En Amérique du nord et en Australie, ils sont même considérés comme des « naturopathic doctors ». Alors maintenant, les preuves scientifiques. L'université australienne de Southern Cross, considérée comme le centre de référence dans les domaines de l'enseignement et de la recherche en naturopathie, a récemment décidé de procéder à un rassemblement de toutes les méta-données disponibles dans la littérature scientifique internationale au sujet des médecines naturelles (alimentation, phytothérapie, méditation, compléments alimentaires etc...) Voici quelques exemple des études publiées : -Au bout de 3 mois de comparatif, les résultats obtenus par la naturopathie sont + efficaces sur le traitement des douleurs du dos, tendinites et douleurs chroniques que les thérapies standards (kiné, ostéo etc...) (étude Stange R.Hackermeier BMC complement altern med 2012;12:p228) -93% de personnes souffrant d'hypertension sont parvenues en 3 SEMAINES à ramener leur tension à la normale en utilisant la naturopathie. Les résultats ont permis à ces patients de réduire voire de stopper leur médication ! (étude Edla SR, Kumar, AMV, Srinivas B, adv. Integr. Med 2016:390-97) -En 6 mois, 31% de personnes souffrant de diabète type 2 ont vu leur glycémie revenir à la normale et 61% l'ont vue diminuer significativement. (étude Bradley R.Oberg. Altern Med Rev 2006 ; 11:30 Medline) -Un taux de survie + important au cancer du foie est constaté en associant la naturopathie et un traitement au Cordyceps (champignon) (étude Niwa Y, Matsuura, Murakami. Integr.cancer Ther 2013;12:50-68)

-Sur 2 années d'observation, 56,5% de personnes souffrant d'anxiété et de dépression traitées par la naturopathie et la psychothérapie ont vu leurs symptômes diminuer alors qu'ils n'étaient que 30,5% dans le groupe traité uniquement par psychothérapie. (étude Cooley K, Perri D, randomized controlled trial ISRCTN78958974 Plos one 2009;4) -En 21 jours de traitement, des personnes souffrant d'asthme voient leurs fonctions pulmonaires améliorées dans des proportions supérieures aux traitements médicamenteux standards. (étude Rao Y Kadam.Indian J physiol pharmacol 2014;58:232-238) -Dans les troubles d'insomnie et de perte d'énergie liés à la ménopause, une amélioration de 700% par rapport aux soins habituels est observée ! (étude Cramer EH, Jones, Keenan, Thompson. J Altern complement med New York 2003;9:529-538) Et pour finir, cette étude édifiante: sur 2500 traitements chimiques conventionnels: -15% sont considérés comme bienfaisants (donc 85% ne le sont pas...) -22% sont susceptibles d'être bienfaisants (mais on en sait trop rien...) -7% sont partiellement bienfaisants mais aussi partiellement nocifs (…) -5% non-probables -4% susceptibles d'être nocifs et/ou inefficaces -47 % restants ne démontrent aucune preuve convaincante d'efficacité (étude Garrow JS BMJ 2007.335(7627);951.doi:10.1136) La prise en charge des polyarthrite, spondylarthrite et même toutes les maladies auto-immunes ne fait pas exception à ces constats.

Si la prise de corticoïdes, méthotrexate, bio-thérapies, anti-tnf peut s'avérer indispensable afin d'éviter des dégradations articulaires irrémédiables et éviter ainsi des actes chirurgicaux, l'intégration de techniques alternatives QUI ONT FAIT LEURS PREUVES est parfaitement envisageable sinon nécessaire à la rémission et c'est ce que je m'emploie à faire via le programme "Sortir de la polyarthrite" A vous MAINTENANT de faire votre choix!

34 vues

©2019 by Sortirdelapolyarthrite. Proudly created with Wix.com